Intervention d’Agir pour Le Crès …en résumé du DOB 2018

Les orientations budgétaires de la majorité municipale créent des déséquilibres et des inégalités entre les générations de Cressois. Ce qui est profondément injuste et inapproprié. Au final, tous les Cressois sont impactés, tous négativement.

La commune possède une trésorerie importante. La preuve ? Pas d’emprunt. Pourquoi ? Par ce que les fonds sont à disposition et ont déjà été encaissés.
Fin 2017, c’est 3 000 000 €. D’où proviennent-ils ? Des ressources fiscales et donc de la poche des contribuables cressois. Et ceci, de manière excessive. Les Cressois sont surtaxés et surimposés.

L’argent EST disponible. C’est une réalité. Il est tout à fait possible de voter la réduction des taux d’imposition.
D’autres communes l’ont déjà fait. Par exemple, à Castelnau, les taux d’imposition communaux ont baissé cette année encore, soit 6 années consécutivement. Mais au Crès, non ! Et pourtant !

Pas d’emprunt, de l’argent dans la caisse, voilà une bonne occasion de diminuer certaines charges dont les loyers de la salle de spectacles que la commune devra acquitter, encore pendant 29 ans. Un paiement anticipé peut être envisagé.

Pour l’Agora, le comble serait ( sait-on jamais ?) que la commune emprunte pour être en mesure de faire face aux dépenses liées à son aménagement intérieur et son exploitation (loyers).

Pour la vidéo protection, enfin des moyens supplémentaires quant au nombre des caméras. Et pour les effectifs de la Police municipale ? L’impréparation de ce dossier n’encourage aucun optimisme pour 2018.

Pour la voirie, au lieu de « maintenir un haut niveau d’investissement »,il parait hautement souhaitable pour notre voirie de maintenir un haut niveau d’entretien et de remise en état, ce qui lui ferait perdre son image de « laissée à l’abandon ».

Absence d’emprunt, fiscalité locale excessive témoignent d’un manque de projets d’investissements importants et ambitieux. Les finances de notre commune pourraient être largement optimisées pour le mieux-vivre de tous.

Et pourtant….et pourtant, il nous appartient à nous, et à NOUS TOUS, de construire l’avenir du Crès et des Cressois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *