Midi Libre 2.12.19

Pour le point 9 de la séance du 28 novembre dernier, “il est donc demandé au conseil municipal de déclarer l’intérêt général du projet LATELEC”.

Pour le Maire et sa majorité, l’intérêt général est constitué essentiellement par la construction de logements sociaux (42% du projet).

Lancée par le Préfet, une enquête d’utilité publique a permis à 578 Cressois de formuler des observations.
Mais suite à cette enquête, le Maire n’a apporté aucune modification au programme initial totalement ficelé ( nombre et hauteur des appartements ) et verrouillé ( pas de Rdc + 2, pas de commerces, pas de stationnements ) dès septembre 2018.

Pour s’élever contre de telles decisions inappropriées ne prenant pas en considération ni les observations de nombreux Cressois ni les réalités cressoises, comme l’éloignement de Maumarin, Agir pour Le Crès a conclu ainsi son intervention lors de la délibération :

“A l’écoute des Cressois, Agir pour Le Crès est favorable à un programme de constructions tenant compte de l’existant et dans le respect des résidences avoisinantes, comportant un nombre raisonnable de logements sociaux, pour apporter une solution et régler en partie les importants besoins avérés, avec des commerces et des services, des stationnements, une belle végétation….
Bref, un projet élaboré avec les Cressois et pour les Cressois.
Au Crès, l’intérêt général, c’est l’intérêt des Cressois ! Au Crès, l’intérêt général ne peut pas être CONTRE les CRESSOIS.

Pour conclure, au final, à l’issue de la procédure, qu’est-ce qu’on a?
– d’un côté, selon vos propres déclarations, Monsieur le Maire (CM du 27 septembre 2018), des logements sociaux dont bénéficieront 20 Cressois, et
– de l’autre côté, + de 500 Cressois mécontents, frustrés par le manque de transparence du dossier et par la difficulté d’être pris en considération, écoutés et surtout entendus par le Maire et sa majorité. Et qui souhaitent + de respect.

C’est ça la réalité. Le bon sens et la sagesse doivent guider l’intérêt général pour le bien de tous. J’ai parlé de la responsabilité des élus. Je dois y ajouter le courage.

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus de la majorité municipale, Vous allez voter VOTRE projet d’intérêt général “LATELEC”.
MAIS CE N’EST PAS CELUI DES CRESSOIS.
Sans nul doute, ils sauront s’en souvenir.”