Entrée du Lac: Cressois payons. PAYONS TOUT

La réhabilitation du lac, une priorité dans le programme d’Agir pour Le Crès pour les municipales 2014. Sûrement une bonne idée puisque le réaménagement de son entrée est en cours !

Mais si les abords du lac relèvent de la pleine compétence communale, c’est aujourd’hui Montpellier Méditerranée Métropole (3M) qui est compétente en matière d’aménagement des espaces publics.

Selon les informations réclamées et tardivement obtenues, la répartition des travaux est la suivante :
– pour 3 M, la voirie + un trottoir en enrobé côté lac et 3 places handicapés dans l’espace vert existant. Montant total = 108 399€ TTC.
– pour la commune, la voirie + un cheminement piéton (avenue du Mistral) + des espaces verts + le parking principal (en stabilisé) + le réseau eaux pluviales + les réseaux électriques + l’équipement et le mobilier extérieur + la signalisation et un ponton en bois. Montant total = 191 483, 28€ TTC.

Pour assurer la cohérence de l’opération, la seule majorité municipale a approuvé la signature d’une convention de co-maîtrise d’ouvrage entre 3M et la commune (conseil municipal du 30 mai 2018).

Aux termes de cette convention :
1) La ville du Crès assurera la maîtrise d’ouvrage et le suivi de l’exécution de l’ensemble des travaux,
2) La ville du Crès prend à sa charge l’intégralité des frais de l’opération pour un montant de 299 882,28€ TTC.
À noter que les travaux ont débuté bien avant la signature de la convention. Urgence ? Une de plus. Mais laquelle ? Mystère.

Pourquoi 3M ne participe pas ou plus au financement des travaux à sa charge ? Mystère.

Pourquoi la commune du Crès va-t-elle payer la totalité du réaménagement de l’entrée du lac ? Y compris les 108 399€ de 3M. Mystère.

Pour Agir pour Le Crès, il appartient aux élus d’informer les contribuables cressois du « quoi ? » et du « pourquoi ? » ils sont amenés à payer.

La majorité municipale, sûrement totalement et mieux informée que les élus d’opposition, a voté « comme un seul homme ».

Pourtant, ces 108 399€ n’auraient-ils pas été en mesure d’améliorer l’ordinaire et faire le bonheur des écoles, du CCAS, du Nouvel Essor, des bénévoles des associations et de tous les acteurs de la vie quotidienne cressoise ?
Pour l’heure, Cressois, payons. PAYONS encore et encore. PAYONS TOUT.
Jusqu’à quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.