Résultats de l’Analyse des Besoins Sociaux de la Commune du Crès

Lors du conseil municipal du 22 juin 2017, les élus municipaux ont voté à l’unanimité le versement d’une subvention de 20 000 € au CCAS, afin de réaliser une Analyse des Besoins Sociaux sur la Commune.
Réalisée par MAZARS, organisation indépendante d’audit et de conseil, l’analyse propose le plan d’actions, composé de 8 actions réparties en 4 axes.
S’agissant des besoins recensés AU CRÈS, POUR LES CRESSOIS, Agir pour Le Crès tient bien évidemment compte des résultats de cette analyse objective pour définir les actions de son programme. Pour le social, mais également pour le scolaire, l’urbanisme, l’offre associative et culturelle, l’information et la communication.
PLUS et MIEUX. Toujours au plus près !

Axe 1 : Renforcer l’accompagnement des familles

Action 1.1 : Développer le soutien à la parentalité́
Action 1.2 : Lever les freins à l’insertion professionnelle des parents et des jeunes 

Action 1.1 : Développer le soutien à la parentalité́ 

  •  Organiser un évènement autour de la famille au Crès (Accueil de Loisirs Associé à l’Ecole parents, déjeuner, salon, forum, journée…) pour informer les familles de l’offre proposée par la commune et renforcer la solidarité́ entre les familles Cressoises. 
  • Solliciter et impliquer les associations de parents d’élèves dans la programmation d’actions en direction des parents. 
  • Améliorer le lien entre le CCAS et les services de la commune pour améliorer la coordination et l’accompagnement des familles avec des difficultés financières pour améliorer la prévention.
  • Réfléchir à la mise en place d’un coup de pouce pour aider les familles avec un QF moyen (supérieur à 800) pour financer les séjours des enfants (ski…) 
  • Poursuivre les réunions d’information / les groupes de parole à destination des parents en favorisant l’accès de toutes les familles (prévoir un accueil pour les enfants,…) et à inviter / cibler l’ensemble des familles qui pourraient être concernées (indépendamment de la structure familiale et du statut des parents au regard de l’emploi) 
  • Créer des cinés-débats à l’Agora à destination des parents et des enfants 

Action 1.2 : Lever les freins à l’insertion professionnelle des parents et des jeunes 

  • Informer et communiquer sur l’offre d’accueil ponctuelle de la petite enfance en précisant les conditions d’accueil (RAM, halte-garderie, crèches privées, structures d’accueil d’urgence notamment) et sur les aides proposées par le CCAS, la commune et ses partenaires 
  • Mener une réflexion sur les quotients familiaux et sur les aides du CCAS pour davantage prendre en compte le reste à vivre des familles selon leurs revenus 
  • Prendre contact avec des associations / des partenaires privés pour évaluer la faisabilité́ et le coût d’une offre de soutien scolaire en école élémentaire 
  • Formaliser et communiquer sur l’offre proposée aux jeunes pour faciliter leur insertion professionnelle (aide au permis, aide au BAFA…) en précisant les conditions d’attribution 

Axe 2 : Promouvoir la prévention à tous les âges de la vie 

Action 2.3 : Mettre en place des ateliers de prévention
Action 2.4 : Améliorer l’accès à l’aide aux aidants 

Action 2.3 : Mettre en place des ateliers de prévention 

  • Accompagner les élèves des écoles cressoises et mettre en place des ateliers sur l’alimentation, sur la réduction du gaspillage alimentaire, sur la prévention routière… en partenariat avec des associations, le département, la banque alimentaire… 
  • Mettre en place des ateliers sur l’alimentation auprès des bénéficiaires de l’aide alimentaire via la formation des bénévoles, des agents de la commune et des associations d’insertion de l’Espace Suzanne Lacore par la Banque Alimentaire dans le cadre du Plan National Nutrition Santé 
  • Envisager la mise en place d’actions avec des partenaires (lien social, activités adaptées…) à destination des personnes en perte d’autonomie notamment dans le cadre des appels à projets de la Conférence des Financeurs de l’Hérault. 

Action 2.4 : Améliorer l’accès à l’aide aux aidants 

  • Recenser l’offre d’aide aux aidants (groupes de parole, associations…), de répit (accueils de jour, hébergement temporaire…) ainsi que les aides financières possibles pour informer les aidants de personnes âgées, de personnes handicapées et de personnes malades (cancer…) ainsi que les professionnels qui les accompagnent 
  • Solliciter la plateforme d’accompagnement et de répit repairs à Montpellier, l’association France Alzheimer, les caisses de retraite, l’association des aidants familiaux… pour mettre en place des groupes de parole ou des cafés des aidants de personnes atteintes de maladies neurodégénératives avec la mise en place d’une convention avec l’association française des aidants 

Axe 3 : Redynamiser l’engagement citoyen et améliorer l’accessibilité́ de l’offre 

Action 3.5 : Redynamiser l’engagement citoyen
Action 3.6 : Améliorer l’accès à l’offre associative 

Action 3.5 : Redynamiser l’engagement citoyen 

  • Organiser la Semaine du Bénévolat, en partenariat avec les caisses de retraite pour assurer la communication autour de l’évènement, à l’image de l’évènement mis en place à Aubagne pour : 
    • Sensibiliser au bénévolat, à la démarche de projet…,
    • Renforcer la professionnalisation des bénévoles en rappelant la règlementation en vigueur, en présentant les possibilité́ de formation…, 
    • Favoriser la mutualisation des moyens (mise en place d’actions communes, organisation de formations communes (premiers secours…))… 
    • Organiser un temps d’échanges (retour d’expérience) entre les jeunes des structures jeunesse et les bénévoles
  • Valoriser et communiquer sur les actions (aide alimentaire, récolte de fonds pour les malades du cancer…) mises en place par les membres du CMJ (Conseil municipal des jeunes)
  • Mobiliser les jeunes auprès des associations par le biais des structures municipales pour favoriser l’engagement citoyen 

Action 3.6 : Améliorer l’accès à l’offre associative 

  • Inciter les associations à adhérer au Coup de pouce associatif (via la convention, le stand « Coup de pouce » du forum des associations, un article dans Réussir…) et à informer les familles (ajout d’un flyer dans le dossier d’inscription de tous les jeunes…) 
  • Mener des réflexions entre le CCAS, la mairie et les associations pour simplifier le processus d’instruction du Coup de Pouce associatif via la mise en place d’une réunion de travail 
  • Mener une réflexion avec les associations pour identifier les modalités de valorisation des associations qui accueillent les personnes handicapées (via une subvention, une communication spécifique…) 
  • Recenser les supports d’information sur l’offre et sur les événements associatifs et les diffuser 

Axe 4 : Améliorer l’inclusion des personnes âgées et des personnes handicapées

Action 4.7 : Développer l’action de la commune en direction des personnes handicapées
Action 4.8 : Faciliter l’accès aux services et à la vie de la cité 

Action 4.7 : Développer l’action de la commune en direction des personnes en situation de handicap 

  • Mettre en place un groupe de référents en veille « handicap » piloté par le CCAS / la commune ou une association du Crès regroupant les partenaires pour qui pourrait se réunir de manière ponctuelle (autour d’un projet) ou de manière plus régulière. Le groupe aurait pour objectif d’améliorer la coordination et l’information sur les dispositifs et les aides à destination des enfants et des adultes en situation de handicap. 
  • Améliorer l’identification des personnes handicapées via le réseau des directrices d’écoles, le proviseur du collège, les associations (culturelles, sportives, de parents d’élèves…), le forum des associations… pour : 
    • Recenser les besoins des personnes handicapées
    • Organiser une réunion avec les parents d’enfants en situation de handicap (carton d’invitation) et tous les publics se sentant concernés par le handicap 

Action 4.8 : Faciliter l’accès aux services et à la vie de la cité 

  • Mettre en place des aménagements urbains adaptés sur les lieux fréquentés par les personnes à mobilité réduite et les familles (ex : bancs à proximité de l’EHPAD…) suite à l’événement sur les déplacements doux 
  • Développer et communiquer avec la bibliothèque, sur l’offre de prêt de livres à domicile (ex: bibliobus, proposition d’un catalogue dédié, bibliothèque sonore, remise des livres aux aidants familiaux ou professionnels, à des bénévoles…) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.