GAZETTE JUIN 2015: “La générosité n’est pas toujours le sacrifice de soi” (H. de Montherlant)

Chez nous, c’est bien souvent celui des deniers publics. Pour preuve, la majorité au conseil vient d’octroyer une subvention de 63.500 euros à la SNI, (qui va construire les logements sociaux de l’Athéna), filiale à 100 % de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Il s’agit là d’une grosse bouffonnerie politique. Dans un rapport annuel, rendu public, la Cour des comptes a révélé un scandale qui éclabousse la CDC. Dans ce rapport, la Cour fustige la distribution d’actions gratuites, au titre des exercices 2009 à 2013, à près de 60 salariés d’une filiale de la CDC (CDC Entreprises).

Coût total de la magouille:15M€. Un invraisemblable pactole, distribué sans la moindre justification, venant d’une entreprise publique gérant des fonds publics. Cette situation constitue une dérive choquante de la part de ceux qui savent bien profiter du système en surfant sur la misère des autres. Qui plus est, à l’heure où il n’est question que d’économies, on apprend que le salaire annuel moyen des dirigeants de la CDC est de 445.000 euros, et celui des salariés de 60.261 euros. A la Caisse des Dépôts, c’est chauffé et bien payé.

Tristes personnages. Ils nous demandent si nous comptons donner, alors qu’eux ne se donnent pas sans compter. Avec un style et un culot qui en agacent beaucoup, ils ne se sentent même pas gênés pour piquer le pognon dans la poche des Cressois qui se lèvent tôt et paient leurs impôts sans “moufeter”. L’opposition a voté contre.

 PY ROUVE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.